lundi 30 juin 2008

Parcours dans les arbres.

Hier, nous sommes donc allés à Camiers près du Touquet pour faire notre premier essai d'un parcours acrobranche en famille. Fabrice ayant fait le parcours il y a deux semaines dans le cadre de son boulot, il s'est sacrifié pour que les enfants et moi nous puissions nous amuser !
Je vous avais promis un petit film, vous en aurez trois pour le même prix ! Mais, vous verrez, il y en a un où il faut être souple du cou... Un petit aléa de prise de vue auquel nous n'avions pas songé !



video



video

video

Nathan et Mathieu (avec une dizaine de copains de leurs âges...) ont fait le parcours enfant avec un accompagnateur. La prochaine fois, on essaiera le parcours adulte pour Nathan.

Pendant ce temps, nous étions 5 filles à nous lancer sur le parcours adulte. Nous avons fini à deux, Maryline et moi (abandons pour cause d'envie pipi...) : l'une des pires épreuves, un saut à la corde à 10 mètres de hauteur pour s'écraser contre une toile d'araignée en cordes, qu'il faut ensuite escalader pour atteindre une minuscule plateforme vaguement amarrée à la cime d'un arbre...

Quant à Emilien, il s'est éclaté du haut de ses 18 mois ! Et puis après, il aurait bien voulu dormir...

dimanche 29 juin 2008

Retour sur la terre ferme...

Aujourd'hui c'est dimanche et il y a des choses à faire ! Un petit tour dans le jardin pour tailler et tondre, encore... et cet après-midi, nous allons tester le parcours acrobranche à Camiers avec les enfants et tout un groupe de copains. Je vous raconterai et, si je peux, je vous mettrai une petite vidéo... Il y a même un parcours baby pour Emilien !
Allez, quelques photos du jardin.
Le côté romantique (autrement dit, ce qui reste du passage des anciens propriétaires...)

Et le reste du jardin après le passage d'Attila et de ses ordes de Huns. (Non, la photo n'est pas penchée mais le voisin avait manifestement fêté quelque chose avant de tailler sa haie de thuyas !)

samedi 28 juin 2008

Carte de la Polynésie Française.

C'est un peu petit mais ça donne une idée de la répartition des principales îles.

Le planning des nos vacances à Tahiti.

Donc, voici ce qui est sûr : nous arrivons à Tahiti le 16 juillet et logeons chez Fabrice et Mumu à Papara. Nous allons nous reposer quelques jours puis du 25 au 27 juillet, nous serons sur l'île de Tikehau dans l'archipel des Tuamotu. Nous logerons à la pension Justine durant ces deux nuits. Bons échos sur Internet mais pas d'images à vous proposer.
Puis retour à Tahiti où nous aurons à nouveau quelques jours de repos ou de visites sur l'île.
Du 30 juillet au 4 août, nous découvrirons Maupiti et Raiatea : 2 jours et demi à Maupiti, logés au Maupiti Village et 2 jours et demi à Raiatea au Sunset Beach Motel.
Maupiti est une toute petite île et le Maupiti Village est situé sur un motu, c'est-à-dire un îlot à proximité de l'île principale. Nous serons en pension complète car il est difficile de se nourrir sur place pour des touristes. A priori, des kayaks seront à notre disposition pour visiter les alentours et nous pourrons louer des vélos pour faire le tour de l'île (si c'est jouable avec Emilien...)


Voici à quoi devrait ressembler notre bungalow sur Maupiti. Quoi qu'il arrive, le confort est rudimentaire (hormis dans les hôtels, mais pour nous, c'est hors budget...) mais nous, on n'y va pas pour ça ! Ce qu'on espère surtout de ce voyage, ce sont les paysages, les rencontres et ouvrir l'esprit de nos enfants sur ce qui se passe ailleurs.

Ca, c'est ce qui devrait nous attendre au Sunset Beach Motel sur l'île de Raiatea : un bungalow au bord du lagon, au moins aussi rudimentaire que le précédent... mais où nous logerons tous les 5, presque les pieds dans l'eau !

Il nous restera encore à visiter l'île de Mooréa, juste à côté de Tahiti, ce que nous ferons avec les Rossi dès leur retour de Métropole. Ils doivent en effet revenir pour la rentrée des classes qui, à Tahiti, est décalée au 7 août !

Nous rentrerons ensuite le 22 août (arrivée en France le 24). Et voilà, l'aventure sera déjà derrière nous !

vendredi 27 juin 2008

Premiers préparatifs.

Comme la période des soldes commence, on en a profité pour faire quelques achats.
En premier lieu, des valises, indispensables. Parce que le gros sac de sport à porter en bandoulière sur des kilomètres, ce n'est plus de notre âge... Les nôtres - on en a acheté 2 différentes mais similaires - ressemblent à ça et peuvent contenir environ 80-90 litres. Si vous ne voyez pas bien ce que ça représente, disons que c'est plutôt grand...

Et puis on est ensuite passé chez "à fond la forme" et on s'est fait plaisir avec quelques kits complets qui respirent bon les vacances !

Finalement, notre programme devrait être un peu moins chargé que ce que nous avions prévu dans un premier temps. Nous ne ferons pas toutes les îles de l'Archipel de La Société mais nous resterons un peu plus longtemps sur chacune des îles visitées : Raiatea, Tahaa (accessible par bateau) et Maupiti. Impasse sur Bora-Bora : nous nous y sommes pris trop tard, tous les hébergements affichaient complet. Tant pis !

Et pour les Iles Tuamotu, nous ne visiterons ni Fakarava, ni Rangiroa mais Tikehau dont l'imposant récif corallien semble mieux adapté à notre faible niveau de plongée.

Notre périple débute dans 18 jours. C'est encore loin mais ça va arriver très, très vite ! D'autant que nous devons absolument passer quelques jours chez ma grand-mère au sud de Paris avant de partir... Je sens parfois un peu d'angoisse monter... Mais ça va aller !!!
Pour déstresser, il suffit de s'imaginer les doigts de pied en éventail sur une plage de sable blanc, seul(s) au bout du bout du monde, et le calme revient. Vivement qu'on y soit !

mercredi 25 juin 2008

Juste pour info...

Et dites, chers parents adorés, si vous venez sur le site, vous pouvez aussi laisser vos commentaires, hein !

On double-clique sur le petit mot "commentaire" à la fin du message, on met son nom, son adresse internet et c'est fait. Et si vous êtes obligés de vous inscrire (je ne sais plus, c'est possible...) et bien, faites-le, vous n'aurez pas plus de spam dans votre messagerie, promis ! Allez, quoi, ça vaut le coup, comme ça on pourra communiquer pendant tout le voyage à Tahiti ! Vous pourrez même faire coucou à vos p'tits-enfants !
Ah, la technologie, parfois, c'est tout de même bien pratique !

Des progrès inespérés dans le jardin...

Profitant (pour ne pas dire abusant...) de la présence de mes beaux-parents en cette fin de semaine mouvementée, nous avons attaqué un chantier difficile : Jean (mon beau-père) et moi, nous sommes lancés dans la taille de la superbe haie de thuyas !
Quand nous avons acheté la maison il y a tout juste 1 an, nous avons été submergés par la quantité de chantiers à mener en même temps. Nous avons donc plus ou moins abandonné le jardin. Notre voisin, qui profitait pleinement de la vigueur de notre haie mitoyenne, nous a donc proposé de la tailler. Et depuis, nous n'avons plus rien fait ! Or des thuyas, ça pousse vite. D'autant que se mêlent à la haie des essences qui se sont semés naturellement au cours de ces 25 dernières années, érables et saules, et qui ont une croissance plutôt rapide...





Ci-dessus, le jardin en novembre 2007. C'était un joli jardin, entretenu avec soin mais totalement inadapté à notre vie : beaucoup d'arbustes avec des épines, de nombreux arbres à fruits et à baies qui se ressèment en semis spontanés partout dans le jardin, beaucoup de plantes à tailler très régulièrement et de grands végétaux à proximité de la maison ce qui empêchait la lumière de rentrer.


L'objectif était donc simple : supprimer ce qui nous gênait, élaguer le plus possible et après, on pourrait replanter d'autres espèces, plus simples d'entretien...





Et en mai 2008, ça donnait donc ça : une haie dont on avait totalement perdu le contrôle, un terrain nu et chaotique, des pierres et des mauvaises herbes partout !



Heureusement, il suffit parfois d'une petite journée de travail à deux pour redonner un peu d'allure à une haie sauvage. Et voilà le travail ! Radical ? C'est vrai, mais ça repousse si vite ! On a aussi désherbé les pieds entremêlés de ronces et de liserons.


Au bout du compte, il nous a encore fallu deux jours et 6 allers-retours à la déchetterie du coin pour éliminer toutes les branches... Il faut vraiment qu'on achète un taille-haie électrique ! Comme ça, on taillera plus régulièrement et ça nous fera peut-être moins de boulot... Cela dit, Fabrice voudrait carrément enlever la haie, mais moi, j'aime bien. Ca nous isole quand même un peu des voisins et comme le terrain est humide, ça pompe pas mal d'eau... On verra...
Et qu'en est-il des travaux entamés par mon cher et tendre ? Vous imaginez bien qu'avec son programme du week-end, il n'a pas beaucoup avancé... Alors voilà quand même ce que ça donne :





Le coffrage pour la dalle béton est terminé. Sont donc prévus trois grands placards en appentis, fermés de volets et bardés de bois, avec une couverture de tuiles rouges comme la maison. On pourra y ranger la tondeuse et les outils de jardin, ainsi que tous les jouets d'enfants que vous voyez traîner partout sur les photos... Fabrice pensait pouvoir finir avant de partir en vacances mais... rien n'est moins sûr !

Enfin, devant, Fabrice a fortement désépaissi la haie puis j'ai replanté des cornouillers 'Winter Beauty' pour boucher les trous aux pieds des érables champêtres et mettre un peu de couleurs. Jean a fait un coffrage ce qui nous permettra de couler un peu de béton pour prolonger le goudron de l'allée. Voilà, c'est pas si mal... Mais il reste du boulot !

mardi 24 juin 2008

Encore un week-end qui s'achève.

Ce week-end, en plus de la Fête de la Musique, il y avait le fameux Challenge Multisports ! Fidèles au poste depuis 4 ou 5 ans, les mêmes sportifs du dimanche, parmi lesquels Fabrice, mon mari, encore lui, se retrouvent pour un week-end de fou à jouer à la balle, au ballon et autres jeux de plage. Pour avoir une idée plus précise, allez voir le site des organisateurs http://www.challenge-multisports.com/. Y'a plein de petites vidéos sur lesquelles vous pourrez d'ailleurs entrapercevoir mon homme !
Pour vous dire l'engouement suscité par cette épreuve, un copain qui participait chaque année au challenge et qui vient de déménager à Montpellier a pris l'avion avec son fils, le temps du week-end, simplement pour se retrouver entre potes ! Bon, biensûr, il est un peu barge... mais quand même !
Et cette année encore ( il y a eu des années moins glorieuses, mais à peine moins !), les Dysléxiques (ils sont dix dans l'équipe..) ont fini Number 1 !!!
Encore une petite image pour saluer le caractère hautement sportif de l'épreuve ? Allez, c'est parti !

Vous êtes un peu déçus, avouez !

dimanche 22 juin 2008

Bonne Fête de la Musique 2008 !

Hier, c'était la traditionnelle Fête de la Musique, avec un petit coup de pouce du calendrier cette année puisque ça tombait un samedi soir ! Du coup, après deux ou trois années maussades (championnat de foot, mauvais temps, milieu de semaine...), 2008 s'est avéré être un très bon cru.
Zest, le groupe de Fabrice (mon mari), Franck, Francis et Stan, s'est "produit" sur la digue de Wimereux. Du beau temps, du public, du bon son, de l'ambiance... oui, vraiment une bonne soirée !
Un petit aperçu ?

video




Et quelques détails silencieux...






Ils ont joué jusque minuit et apparemment, ils se sont bien amusés !

jeudi 19 juin 2008

Les vacances approchent...

Ca y est, nous avons enfin arrêté notre programme touristique pour la visite des îles autour de Tahiti.
Nous allons... enfin, en principe, parce que tant que tout n'est pas réservé, on n'est sûr de rien... d'autant qu'hier, United Airlines m'annonçait qu'ils n'avaient aucun billet édité à notre nom, hormis celui de notre fils de 16 mois... et que c'était le dernier jour pour le faire avant annulation de notre réservation... oups ! Je n'ai même pas osé rappeler aujourd'hui pour savoir si nous avions bien nos billets...
Donc, comme je l'écrivais 3 lignes plus haut, entre le 28 juillet et le 2 août, nous allons visiter Raiatea,

Bora-Bora,

et Maupiti.

Puis nous nous envolerons pour Rangiroa aux alentours du 4 ou 5 août.

Après, on pourra se reposer un peu avant de partir à la découverte de Mooréa avec nos Tahitiens préférés.

Et pour une fois, je ne vous ai pas mis ces terribles images de paradis aux eaux turquoises. Pour une fois, je vais essayer d'oublier les lagons, atolls, et autres motu(s) et vous présenter ce que j'imagine être un peu plus réaliste, c'est à dire des îles montagneuses, parfois même abruptes (sauf Rangiroa qui est un atoll des Tuamotu, donc peu élevé), avec une végétation luxuriante. Car ma principale crainte à trop regarder toutes ces images idylliques qu'on trouve partout sur le Net, c'est d'être déçue en arrivant là-bas.

Vous imaginez : déçue par la Polynésie française. Le cauchemar !

Il faut dire que nous avons déjà visité la Nouvelle Calédonie, il y quelques années maintenant (10 ou 12 tout au plus...). Nous avions là aussi profité d'une opportunité, un ami parti s'exiler à l'autre bout du monde et qui avait eu la gentillesse de nous loger dans son studio... Au cours de notre séjour à Nouméa, nous avions, malgré un budget très serré d'étudiants, visité la plupart des baies de la ville, à pied (la baie de l'Orphelinat, la baie des Citrons, l'anse Vata...), campé au parc de la Rivière Bleue et sur l'Ile des Pins (sous une averse torrentielle...), traversé la baie de Kanumera en pirogue (un souvenir inoubliable !) et fait un peu de plongée avec palmes et tuba autour d'un récif corallien riche en poissons tropicaux, petits requins et même tricots rayés, le fameux petit serpent marin rayé et à la morsure improbable mais mortelle ! Alors forcément, ça met la barre très haut ! Alors, Tahiti va-t-elle relever le défi ? Et bien vous le saurez en regardant le prochain épisode de... ce blog ! (Bof, pas terrible la chute de l'histoire.)

mercredi 18 juin 2008

Rien de neuf !

Et oui, rien de vraiment croustillant à se mettre sous la dent aujourd'hui...
Bon, quand même, ce matin, je suis allée échanger mes billets de train... enfin, échanger, non, racheter pour être tout à fait exacte ! Et même mieux que ça à vrai dire ! Bon, je vous raconte.
Pour notre voyage à Tahiti, nous avons choisi de partir de Londres parce que les billets sont presque 2000 euros moins chers qu'au départ de Paris (au total, rassurez-vous !), et que 2000 euros, c'est tout de même bien moins onéreux qu'un aller-retour pour 5, même en Eurostar. Oui mais voilà, comme on passe par les Etats-Unis, l'enregistrement des bagages est plus long (Vigipirate à côté, c'est du pipi de chat...) et nous devons nous présenter à l'embarquement au moins 2 h 30 à l'avance. Or, compte-tenu des billets que j'avais réservés (non échangeables, non remboursables parce que super promo...), 2 h 30 avant, et bien, on était dans le train, tout juste émergés de la Manche, et encore, à peine !
Mais en fait, tout ça, si vous suivez un peu, vous le saviez déjà !
Le truc génial, c'est que, quand je me suis présentée à la gare de Calais-Frethun pour "échanger" mes billets aller (bin, oui, pour le retour, j'ai visé plus large et on a presque 4 heures de marge donc pas de problème...), et bien le gentil monsieur de la Sncf, presque aussi désemparé que moi, s'est vu dans l'obligation de me revendre un aller-retour. Pourquoi ? Prix d'un aller simple : 200 euros par personne. Prix d'un aller-retour : 77 euros par personne. Le calcul est vite fait !
Conclusion : je me retrouve avec 2 paires de billets aller (une pour le 15 juillet 17 h 50, une pour le 16 juillet 7 h 30) et 2 paires de billets retour (une pour le 24 août et puis pour la deuxième paire, j'ai choisi un peu sans réfléchir un retour le 25 août, au cas où, on ne sait jamais...), tous valables, tous utilisables mais tous non échangeables et non remboursables !!!

mardi 17 juin 2008

Pour casser les clichés.

Je fais partie de ces quelques personnes qui sont allées voir "Bienvenue chez les Ch'tis" et qui ont trouvé ça... quelconque !!! Parmi les bons moments tout de même, le passage où, arrivant au panneau "Bienvenue dans le Nord - Pas-de-Calais", la pluie se met à tomber en trombes... Je vous promets, c'est du vécu !!!
Pour autant, depuis quelques temps, les choses semblent s'inverser. Ca ne va sans doute pas durer (alors autant en profiter !) mais depuis quelques mois maintenant, il fait régulièrement plus beau chez nous qu'ailleurs. Ainsi, depuis le début de la semaine dernière, hormis quelques ondées vite oubliées, nous avons un soleil superbe. La preuve ? Allez donc voir sur le site de la Villa Trémail, une maison d'hôtes située en front de mer et qui dispose d'une Webcam orientée en permanence sur la digue ( http://www.wimereux.biz/accueil.htm) et vous verrez qu'il fait vraiment beau !!!

dimanche 15 juin 2008

Aujourd'hui, c'est la Fête des Pères !

Une petite pensée en BD pour mon papa à moi...
Ah, quand même, ce que les enfants peuvent être ingrats de nos jours... Plus aucun respect !

samedi 14 juin 2008

Fête de l'école de Nathan.







Quelques images volées lors du spectacle de la classe de Nathan.

Au programme : 2 chants et des danses. C'était vraiment très bien. Et il faisait moins chaud que l'année dernière. (Tu te souviens, maman... la salle de sport et les gradins tout en haut avec Emilien qui creuvait de chaud...)

Il n'empêche qu'au bout de 2 heures, Môssieur Emilien avait décidé qu'il était temps de bouger... Deux heures, ou 1/10ème du temps que nous allons passer cloîtrés en avion avec lui... AAAAAAAAAAAAAAAAHHH !!!!!

vendredi 13 juin 2008

Juste pour le plaisir...

On sort ce soir et je ne sais pas encore si nous allons réussir à nous débarrasser des deux plus grands ou pas. Mais en attendant, on a préparé Emilou comme il se doit : crête de coq et tout le tralala... Il est beau hein... Encore un enfant martyrisé dans l'indifférence générale !

jeudi 12 juin 2008

Soleil du soir.

Finalement, contre toute attente, cet après-midi, il a fait vraiment un super temps. J'ai même pu mettre mon linge à sécher dehors. (Ah, c'que mon quotidien est passionnant...)
Et puis, comme je vois bien qu'vous n'me croyez pas, une photo, soleil couchant. Et si il se couche, c'est bien qu'il s'était levé, non ? A méditer...

Aujourd'hui, il pleut.

Après plusieurs jours de très beau temps (j'ai un joli bronzage doré, si, si, j'vous jure !), la pluie est de retour pour quelques jours. Et comme on a fini la plupart de nos démarches pour partir, c'est plus calme. Il nous reste quand même à décider quelles petites îles visiter pendant le séjour. Pour l'instant, on a prévu Mooréa, Maupiti et Raiatea. On se pose encore des questions pour Bora-Bora, un peu incontournable, mais tellement touristique qu'on a peur d'être déçu... et Tahaa, l'île vanille... Toutes ces îles font partie de l'Archipel de la Société.
On se pose aussi des questions pour les Tuamotu. Mais nous ne sommes pas plongeurs. Sinon, je crois qu'un passage à Fakarava s'imposerait. Mais j'ai peur des grands fonds alors...

Fakarava, Archipel des Tuamotu.

Du coup, on se reconcentre sur le jardin. Et bientôt, chez nous, ça ressemblera à ça :





mardi 10 juin 2008

Zest en concert à Marquise.

Mardi et mercredi, c'est le raid au collège de Fabrice. Au programme : canoë-kayak, VTT et course d'orientation sur deux jours, avec camping dans la nuit du mardi au mercredi.
Pour mettre une ambiance sympa, le groupe Zest (composé exclusivement d'enseignants, dont mon mari, qui n'ont rien de mieux à faire que de la musique pendant leur excessif temps libre...) doit faire un petit concert gratuit devant les 500 élèves qui participent.
Le challenge étant élevé, on a voulu aller les encourager. Et nous voilà partis, bras dessus, bras dessous, les garçons et moi ! On est resté une petite heure, on a écouté deux chansons pendant qu'ils réglaient les instruments et puis, il a fallu rendre les armes. Enfants trop fatigués = sortie compliquée et écourtée. Nous sommes donc rentrés rapidement, escortés de près par les hurlements de Mathieu. J'ai baigné tout le monde, douche froide pour Mathieu, et puis au lit ! J'espère que demain ils feront la grasse matinée !

Le nouveau chanteur du groupe, Emilien. Planquez-vous les filles, tombeur en perspective !

lundi 9 juin 2008

Journée difficile !

Lundi mitigé...
Je me console en me disant que, comme je travaille à mi-temps, ma semaine est déjà à moitié terminée !!!!
Après un week-end entier à rêver de Tahiti et d'aménagements paysagers, le retour à la réalité est délicat.
Les élèves sentent la fin de l'année arriver à grand pas et commencent à lâcher du lest. La discipline n'étant pas mon fort, ça va rapidement devenir l'anarchie... Il va donc falloir envisager le passage à l'enseignement ludique... Ah, l'adaptabilité, c'est la grande force du métier d'enseignant. Sans compter que jamais on ne s'ennuie !!!

Alors pour oublier rapidement cette journée morose, je me plonge dans la découverte des petites îles autour de Tahiti. Voici Maupiti, la plus petite des îles Sous-Le-Vent où nous prévoyons de faire escale quelques jours.



dimanche 8 juin 2008

Fête de l'école de Mathieu.



Le thème de la fête de l'école cette année, c'était la mer et les poissons. Les "ailes" oranges sont donc des nageoires...
Nous avons eu la danse des pingouins et le bal des poissons. C'était super !
D'autant que le soleil, contre toute attente, a finalement décidé d'être de la partie !

samedi 7 juin 2008

Pour en revenir au jardin...


Vous verrez, c'est un sujet qui me passionne : j'adore ça !
A l'arrière de la maison, appuyés sur toute la longueur du pignon orienté à l'est, on va mettre de grands rangements. Fabrice est en train de creuser pour faire une dalle avant de mettre la structure en bois - façon appentis - fermée en partie.
Le long du grillage mitoyen, j'aimerais mettre des claies de bruyère ou d'osier pour casser un peu le vis-à-vis et planter un parterre de vivaces et de plantes faciles à entretenir : prunus, cornouillers, fusains, astilbes, fougères, pavots, pivoines, sedums, ails, anémones sauvages, buis, primevères, bleuets des montagnes, ancolies... Mais pour ça, il faut d'abord enlever tous les arbres et notamment l'aulne qui prend beaucoup de place (mais je ne suis pas encore totalement décidée...), le laurier (qu'on ne regrettera pas !) et un immense sureau...
Devant, on prévoit d'installer un abri-bois avec une petite terrasse. Le long des bordures en ciment qui ne sont pas très belles, je voudrais mettre des fascines d'osier tressé et planter des espèces assez basses genre lavandes, sauges, pavots ou peut-être des buis et des fusains taillés en boules pour un effet plus structuré... J'hésite encore mais on verra.
Enfin, j'aimerais enlever la barrière à l'extérieur car cela ne facilite vraiment pas la taille et le désherbage des pieds. Mais pour le moment, Fabrice trouve que ça empêche les chiens de rentrer...
Plus tard, on pense installer un portail en bois mais là, c'est le budget qui bloque... On ne peut pas tout faire !

Ah, le week-end...

Aujourd'hui, ce devait être la kermesse de l'école de Mathieu mais c'est annulé à cause de la pluie et reporté à demain 11 h. Je vais devoir refaire un gâteau...
Mathieu passera finalement au CP l'année prochaine. Après deux rendez-vous avec la psychologue scolaire, on pense tous qu'il est prêt. Il a très envie d'apprendre à lire, écrit déjà correctement. Reste juste à voir s'il supportera le rythme un peu plus rapide et les journées plus longues (avec les devoirs le soir). Pour les copains, il va retrouver une bonne partie de ceux de sa classe puisqu'il est en Moyens-Grands. Et pour nous, on n'aura plus besoin de faire les deux sorties d'école, ça sera bien plus facile...
Nathan est un peu jaloux de ce passage anticipé et ça l'ennuie d'avoir son frère dans la même école mais l'année prochaine, comme il sera en CE2, ils ne seront pas dans la même cour... Alors ça le rassure un peu.
Toujours est-il qu'à cause de la pluie, tous nos projets sont chamboulés. Nathan a un anniversaire cet après-midi donc on ne peut pas bouger alors tant pis, on va trouver des trucs à faire à la maison ! Si, si, j'vous assure, on va trouver !!!

vendredi 6 juin 2008

Juste un mot sur mon boulot...


Derrière.

C'est encore très arboré... Mais nous essayons de rester maîtres de la situation ! On tond régulièrement !

Les animaux du jardin.

Ca, c'est ce qu'on trouve sous la grosse plaque très laide en PVC gris. Notre compteur d'eau est une véritable réserve à crapauds. A surveiller régulièrement, parce qu'une fois qu'ils tombent dans le trou, ils sont définitivement prisonniers...

Le potager.

Tomates, radis, salade, persil.

Sur le devant.




On a taillé les troènes, réduit l'épaisseur des haies de charmilles et d'érables champêtres, désherbé les ronces, le lierre et les orties. Nous avons mis du désherbant sur la pelouse afin de pouvoir faire une dalle béton de 3 m sur 4 pour y installer un abri-bois et une petite terrasse... l'année prochaine... On a quand même gardé les rosiers prêts à fleurir.
Entre les pieds un peu trop clairsemés, on va replanter du forsythia et du cornouiller pour mettre un peu de couleurs.

Profitons du calme avant la tempête.

Ayant achevé les différentes obligations administratives pour Tahiti (rien n'est joué mais nous n'avons plus les cartes en mains), nous devons passer à l'étape suivante qui est : finir ce que l'on avait commencé avant de savoir qu'on partait pendant 1 mois...
Ce qui était prévu ? Continuer (ou au moins avancer) l'aménagement de notre jardin.
Quand nous avons acheté notre maison perdue au milieu de la campagne, le jardin n'avait pas été entretenu pendant quelques mois et c'était un peu une forêt vierge... Depuis, nous avons passé notre temps à essayer de remettre un peu d'ordre en arrachant, désherbant, taillant, tondant... En vain.
Plusieurs remorques vont à la déchetterie chaque mois, sans compter ce qui est brûlé ou transformé en petit bois, et pourtant, nous sommes toujours dépassés par les événements. Il faut dire qu'avec le climat semi-tropical (temps chaud suivi de pluies modérées) que nous avons eu ces derniers temps, tout pousse particulièrement bien, même le mini-potager créé pour l'occasion !
Une idée plus précise de ce que je décris ? Et bien voilà les images !

mercredi 4 juin 2008

Si vous venez faire un tour...

Les enfants :
Mathieu à dos d'âne culotté,
Emilien qui fait coucou,
et Nathan devant l'océan, au Phare des Baleines.

mardi 3 juin 2008

Un petit plus...

http://mutationtahiti.over-blog.com/article-10831007.html
Un lien pratique, pas pour les voyageurs mais pour les gens qui souhaiteraient s'implanter à Tahiti quelques temps.

Le dernier projet en date.

Ca nous a pris sur un coup de tête...
On a des amis à Tahiti, des enseignants, dont c'est déjà le deuxième séjour longue durée (4 ans). On a râté le coche la première fois, mais cette fois, on était bien décidé à partir... dans 2 ou 3 ans, juste avant leur retour. Mais l'augmentation du prix des carburants, et donc l'augmentation du prix des billets d'avion, nous ont fait réfléchir au point, qu'un soir, nous est venue cette idée saugrenue : "et si on partait cet été ?"
Du jour au lendemain, on était décidé à partir !
Si l'idée avait été vite émise et vite acceptée, le passage à l'acte s'avère aujourd'hui plus douloureux.
Dans l'ordre, les premières étapes galères pour un séjour rêvé.
Après avoir pesé le pour et le contre d'un voyage si précipitamment décidé (notre dernier enfant a moins de 2 ans, il ne paye donc pas l'avion mais fera tout les trajets sur nos genoux...), nous nous informons des démarches à suivre. Nos amis qui habitent là-bas sont des habitués des allers-retours entre Tahiti et la Métropole et nous conseillent de chercher un vol aller-retour (toujours bien moins cher qu'un aller et un retour pris séparément...) au départ de Londres. Nous habitons en effet dans le Pas-de-Calais (assez loin de Bergues...) et l'Angleterre n'est qu'à un pas... Nous voici donc à la recherche, sur Internet de vol Londres-Papeete avec le moins d'escale(s) possible(s) parce qu'on a quand même 3 enfants de moins de 10 ans dans nos bagages. Le site http://www.fr.lastminute.com nous propose les billets les plus attractifs. On choisit nos dates, on hésite, il est tard, on repousse au lendemain.
Finalement, le dimanche matin, on se remet au boulot. Retour sur le site lastminute.com et choix des dates et du vol. Les tarifs nous conviennent mais je veux vérifier la disponibilité des billets de trains pour Londres. On profite en effet d'une promo intéressante sur http://www.eurostar.com avec des billets aller-retour à 66 euros par personne.
Je réserve mes billets de train, tranquillement, sûre de moi : départ le 16 juillet de Lille à 07 h 35 pour une arrivée à Londres à 07 h 55 (magie du passage sous la Manche...) et retour le 24 août à la gare de St Pancras à 12 h 57. Ca y est, c'est fait. Cet été, c'est sûr, on ira à Londres.
Puis je passe à la suite. Je choisis mon avion au départ d'Heathrow le 16 juillet 10 h 35... Un doute m'effleure... 07 h 55 à St Pancras, 10 h 35 à Heathrow... Vite, je cherche sur Internet un plan du métro londonien : c'est bon, une ligne directe court entre les deux stations. Un nouveau doute me submerge... On appelle un ami qui vit à Londres : ça devrait aller, c'est un peu avant l'heure de pointe, on devrait donc mettre une petite heure pour arriver à l'aéroport... "Mais vous êtes à quel terminal ? Le 3... Dommage, c'est le plus loin je crois. Faudra courir un peu." Courir avec les bagages et 3 enfants à moitié endormis, trimbalés depuis près de 3 heures dans un pays où ils ne comprennent rien... Bah oui, facile !!! Je cherche un autre horaire de train !
Oui mais voilà ma promo, elle est super, mais mes billets une fois réservés et payés, on ne peut plus les échanger !!! De toutes façons, y'a pas de train plus tôt... Bon, d'accord, on courra...
Alors je continue ma réservation de billets d'avion... Je passe toutes les étapes, confiante - j'ai fait virer un PEL de 12 ans (merci papa !) sur mon compte courant pour être sûre d'avoir des sous... - et au moment du paiement, blocage : "problème d'autorisation, veuillez utiliser une autre carte." Moi j'veux bien, mais y'a que sur celle-là que j'ai des sous... Et on est dimanche, ma banque est fermée jusque mardi. Je meurs sur place, anéantie devant mon écran.
Mais je ne me démoralise pas. Des gens qui vont à Tahiti, y'en a pas tant que ça... Mon billet d'avion, il sera encore là lundi. Allez, je reste zen et je profite de mon week-end.
Lundi, j'appelle (pendant la récré, en surveillant mes élèves d'un oeil...) le service réponse-à-tout de ma banque, ouvert même le lundi . Ils veulent bien réhausser mon plafond le jour même, c'est inespéré. "Aucun souci, me dit la voix au téléphone, je vous le mets au maxi pour un mois." "Génial, merci, et c'est combien le maxi ?" lui réponds-je euphorique. "6900 euros." Le couperet vient de tomber. Ce n'est pas suffisant ! "Y'a pas moyen d'avoir plus ? Vous êtes sûre ? Vraiment ? Bon merci, oui, oui, c'est bien. J'comprends... D'accord. Merci... Au revoir." Dé-ba-llée !!! Et on fait comment hein, on fait comment nous maintenant ?????
On appelle mon père (désolé, pas mieux...), mon frère (plafond supérieur mais il revient du Japon ce mois-ci alors ...). Au secours !!!!!
Alors, on a fait ce que je m'étais promis de ne pas faire malgré leur adorable proposition : on a appelé nos copains de Tahiti et ils nous ont payé les billets d'avion !!!!!!!!! Bon, rassurez-vous innombrables lecteurs de cette page, on va les rembourser au plus vite ces amis formidables mais quand même... Parce que je ne vous ai pas tout dit : ces gens exceptionnels (qui ont aussi des enfants exceptionnels, c'est génétique, on y peut rien...), ils ne seront même pas là quand on arrivera à Tahiti. On va squatter leur maison, utiliser leur voiture (peut-être), leur piscine, leur trampoline (eh eh, ça vous épate hein ça...) et même profiter de leur femme de ménage !!! (Quand je dis profiter, c'est juste qu'elle risque de faire le ménage, on est bien d'accord...) Et donc maintenant, notre nouveau souci, c'est comment va-t-on faire pour les remercier ?

lundi 2 juin 2008

Les débuts...

Des débuts difficiles mais je vais progresser.
Un blog au long cours, ou peut-être pas, on verra... suivant le vent et les événements...
J'y mettrai de tout, de rien, comme une grande liste de courses sans logique ni cohérence.
Et pour commencer, une petite photo de nous...