jeudi 19 septembre 2019

Ce soir...


Parce que, malgré tout, la vie est belle...

mercredi 18 septembre 2019

Eoko...

Elle est partie aujourd'hui. Le jour de ses 11 ans.


Merci pour ces 11 superbes années ma belle.

dimanche 8 septembre 2019

Mon chien...

Il y a un mois, de retour de vacances où nous avions laissé le chien à notre grand, Eoko avait une boule à la patte. J'ai pensé à une entorse, voire une cassure et nous avons "pourri" notre fils qui n'avait rien vu... Mais il nous a certifié qu'il ne s'était rien passé, que cela venait d'apparaître. J'ai donc pris rendez-vous chez le vétérinaire. Très rapidement, après une simple radio, le verdict est tombé : ostéosarcome. Un diagnostique traditionnel chez les grands chiens d'une dizaine d'années. Espérance de vie maximum : 6 mois. Nous repartons avec des anti-douleurs et un chien qui boite désormais de l'arrière et de l'avant.


Aujourd'hui, un mois après, la tumeur est énorme. Elle prend désormais toute la patte avant, la peau menace de craquer et certains jours, Eoko garde la queue basse, douloureusement. Alors samedi, après un vendredi très douloureux, j'ai appelé le vétérinaire. Il viendra mercredi, parce qu'il ne pouvait pas avant, il jugera, il décidera... Et je ne sais plus si j'ai envie qu'il me dise qu'elle peut encore tenir un peu ou que c'est terminé et que nous devons agir. Parce que certains jours, j'ai l'impression qu'elle va bien... comme aujourd'hui.


On verra...

jeudi 15 août 2019

Potager externalisé...

Il faut quand même que je vous donne quelques nouvelles des nouveaux rectangles, qui ne sont pas vraiment "externalisés" puisque c'est toujours moi qui gère l'affaire mais je trouvais le mot sympa...

Donc les voilà, remplis de compost et de terre, et déjà plantés de quelques légumes.


Le rectangle de droite était prêt avant notre départ en vacances. Il est un peu trop "anarchique" à mon goût mais il a accueilli dans l'urgence des plantes en voie de déshydratation, comme mes cornichons, achetés en godets il y a au moins deux mois et proches de l'inanition... J'y ai aussi transplanté deux pieds de ciboulette qui végétaient dans des bacs en plein soleil, ainsi que les tomates du Papa de Manu qui avaient un besoin vital de pleine terre ! Sont venus s'ajouter des œillets d'Inde déplacés du potager jungle où ils ne voyaient plus la lumière, des choux de Bruxelles, parce que j'aime les choux de Bruxelles, un pied de persil et un pied de citronnelle pour mon Homme qui en raffole ! Enfin, sur le devant, il restait un petit trou pour un plant de courgette, planté tardivement certes, mais qui me donnera au moins un fruit, prêt à être cueilli.


Le rectangle de gauche a fini d'être rempli aujourd'hui. Je n'ai pas bêché la terre du fond avant de mettre le compost et la terre de jardin. Quelque chose me dit que je vais le regretter... Bref, pour le moment, il est bien propre et j'y ai déjà semé - parce qu'aujourd'hui la Lune était d'accord - des radis de trois variétés différentes. Et j'ai paillé avec la litière sale de mes poules (qui ne pondent plus...). J'espère encore y semer des salades, des carottes, des radis noirs peut-être, et des poireaux si j'en trouve. On verra...


Bon mois d'août !


vendredi 9 août 2019

En camping à Jard-sur-mer...

Cette année, nous n'avions pas prévu de partir en vacances. Mais deux années de suite, pour mon Homme, c'était trop... Alors, sur un coup de tête, en abandonnant deux de nos enfants à leurs grands-parents, nous avons finalement rejoint des copains à Jard-sur-mer, en tente... pour la première fois de notre vie.

Alors bizarrement, notre tente a 10 ans. Elle a déjà beaucoup vécu mais n'est jamais partie très loin. Ce sont les enfants qui la montent dans le jardin, chaque été ! Notre dernier y dort très régulièrement avec des copains. Mais nous, jamais.

Bref, ce fut une première agréable, même si elle a nécessité quelques ajustements... Mais le petit triangle ouvert sur le ciel et les chênes verts le matin fait partie de ces petits moments de bonheur qui font tout oublier ! 


Et puis le camping, très calme, était idéalement situé à quelques centaines de mètres de la Plage de la Mine où tous les copains, surfeurs pour la plupart, partaient à la moindre vague.




La Plage de la Mine n'attire pas que les surfeurs. De nombreux baigneurs profitent du soleil et des vagues, plus fortes que chez nous. (Même si là, y a pétole...)


De l'autre côté, on peut accéder à la Plage de Ragounite, plus sauvage, non surveillée et donc moins fréquentée, ce qui me convient bien...



Nous avons également fait un tour aux Sables-d'Olonne mais ça ne m'a pas emballé. En revanche, j'ai beaucoup aimé la Tranche-sur-mer, son centre-ville avec plein de petites boutiques sympas, de restos, et sa jolie plage. Et pourtant, nous avons découvert la ville sous la pluie ! Bref, on y retournerait bien, avec les enfants cette fois... L'année prochaine peut-être !

Bonne semaine à tous.





mardi 6 août 2019

Après trois semaines d'absence...


Je trouve que le potager ne s'en sort pas si mal !

mercredi 3 juillet 2019

Potager de fleurs...

C'est un peu la jungle au potager... Mais certaines planches vont bientôt être enlevées, comme les fèves et les petits pois qui arrivent en fin de production. J'ai tout de même fait deux belles cueillettes de fèves - une troisième est en prévision - trois cueillettes de petits pois, en mange-tout pour les premières puis en pois à écosser pour la dernière, faute de temps... En plus d'une consommation des légumes frais, j'ai fait deux conserves de mange-tout, deux conserves de petits pois écossés et une conserve de petits pois-carottes. Ouais, on est loin de l'autonomie alimentaire !


Et puis, comme il y a des fleurs au potager, j'ai eu envie de les tester en salade... Capucines (fleurs et feuilles), bourrache (fleurs, pas eu envie de tester la feuille consommable) et pousses de petits pois. La fleur de bourrache n'a pratiquement aucun goût, en revanche la feuille de capucine est très piquante (un peu comme du radis) et mes pousses de petits pois étaient trop coriaces pour être bonnes mais sinon ça a un goût... de petit pois !


Si je suis contente du potager cette année, j'ai tout de même un souci : le manque de place. Pas de courgettes au potager pour le moment (et c'est peut-être foutu pour cette année), mes cornichons ne sont toujours pas en pleine terre, je n'ai pas pu séparer les graines de courges qui avaient toutes germées (d'où le côté jungle), bref, il fallait agir ! C'est désormais chose faite ou presque puisqu'il faut encore les remplir de terre, mais voilà mes deux nouveaux bacs, à l'extérieur du potager. 


Je suis en train de retourner la terre puis je remplirai chaque bac de bois décomposé, de compost plus ou moins mûr et de terre de jardin. Je ne suis pas sûre de pouvoir planter grand-chose cet été. Mais je vais essayer d'y mettre mes cornichons, au moins, et peut-être un ou deux pieds de courgettes, des poireaux si j'en trouve, des choux.  Bref, on verra.

Bonne fin de semaine à vous.