jeudi 6 août 2020

Notre quotidien en Margeride...


Et sinon, les vacances en Auvergne, ça ressemble plutôt à ça : balades, silence, quelques mouches, des marcheurs, beaucoup de lecture, un peu de cuisine, de la tome (ou tomme...) de montagne, de l'aligot-saucisses, du Martini en terrasse, du tracteur, du bois, du chaud, du froid, des grêlons gros comme des noix, de la bouse de vache, des chatons, des pelures de melon aux lapins, des mouches (oui, encore...), des hirondelles et des martinets noirs, des lézards, des serpents, une via ferrata, du vélo, des lessives qui sèchent au soleil, une vague odeur de foin ou de purin, suivant les jours, du lait caillé, des chiens, des vaches, des veaux, des mouches, Mumu et Daniel, Marinette et Germain...
Bonnes vacances !

mercredi 5 août 2020

Petite balade caniculaire au Puy-en-Velay...

Presque tous les ans, nous allons en Auvergne passer quelques jours dans la maison de mes parents. Pour être tout à fait précise, nous allons au sud de la Haute-Loire, à proximité du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. 

La vie y est calme et paisible, entre vaches et fromages, marcheurs et champignons. Et puis y'a la Wifi, donc mes enfants survivent... Mais quand on vit quelques semaines comme ça, au milieu de nulle part, il arrive presque toujours un moment où la civilisation nous manque. Enfin, pour ma part, juste une bonne librairie... Et nous voilà donc partis pour Le Puy-en-Velay, la plus grande ville à proximité, soit à environ une heure de petites routes de montagne sinueuses, le tout sous presque 40°... Yeahhh !

En arrivant, une nécessite s'impose : boire frais ! Nous filons à travers les ruelles chaudes mais ombragées jusqu'à la  Place du Plot où se regroupent quelques p'tits bars ponots sympas. (Ponot : nom des habitants du Puy-en-Velay, toujours utile pour briller en soirée...) Je commande une bière blonde locale aromatisée au miel  "La Jacquaire" pendant que les garçons, pas gênés par la chaleur, commandent une crêpe à la confiture de châtaigne... Puis nous décidons du programme : la Cathédrale Notre-Dame, évidemment, incontournable (et tellement fraîche !) et puis la Statue de Notre-Dame de France parce qu'on n'y est jamais allés. Alors allons-y, c'est parti !




Ça a l'air cool, hein, comme ça, les petites rues aux maisons hautes et colorées mais en vrai, la vie au Puy, c'est des montées sans fin, des descentes cahotantes et des vieilles rues pavées donc mal cabossées... Et par 40° ! Oui, j'insiste... Alors on monte et on se tait ! A la Cathédrale d'abord, puis jusqu'à la Statue Notre-Dame de France, tout en haut du Rocher Corneille, à 757 m d'altitude.



Oui mais tout en haut du Rocher Corneille, la vue est si belle, panoramique sur la ville du Puy, sa cathédrale, le Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe... et l'orage bien noir qui arrive au loin ! Ouais, j'me suis plaint de la chaleur toute l'après-midi. Et maintenant, je vais me plaindre de la pluie !



On peut même aller voir "sous les jupes des filles" puisque Notre-Dame est une sculpture creuse colossale en fonte de fer, d'une hauteur de plus de 22 m. On accède au sommet par un escalier en colimaçon, puis par une échelle.



Et là, on a commencé à se dire qu'il était peut-être temps de descendre parce qu'elle ferait sûrement un super-paratonnerre, cette jolie sculpture en canons russes. (213 canons pris aux Russes lors de la guerre de Crimée et offerts à la ville du Puy par Napoléon III. Chouette cadeau, hein !?) 


On en a profité pour repasser par la Cathédrale et admirer sa vue plongeante vers le centre-ville depuis la nef. Et finalement, on aura juste eu le temps de passer à la librairie avant d'atteindre la voiture sous un début de pluie, une vraie belle pluie d'orage, bien lourde, qui nous a fait passer de 40° à 18°...

Bonne journée !

vendredi 17 juillet 2020

Balade du soir sur la plage de la Slack...

J'ai un problème : je n'aime pas la foule, le monde en général. Or nous habitons une région touristique (eh oui, les Hauts de France, c'est touristique... pour les Belges, les Néerlandais et les Britanniques), et cette année, comme les gens ont choisi de ne pas partir trop loin, on a beaucoup de touristes sur la Côte d'Opale. Conclusion, en juillet et août, je ne vais pas mettre un pied à la plage, comme d'habitude d'ailleurs, sauf le soir après 21h ! Mais si vous saviez comme c'est agréable d'avoir la plage rien que pour soi à cet heure-là !





Bon week-end.

mardi 14 juillet 2020

dimanche 12 juillet 2020

Balade quotidienne mais version vacances...

Parce que les vacances, même en restant chez soi, doivent être des petits moments doux, voici la balade de Pia, du quotidien bien quotidien, version vacances, filtre "calme et volupté" activé !






Bon dimanche !


samedi 11 juillet 2020

Les Jardins de la Ferme du Mont des Récollets à Cassel...

Visité une première fois en juin 2017, j'étais ravie de retourner au Jardin de la Ferme du Mont des Récollets de Cassel car c'est un jardin que j'aime beaucoup, très flamand, plein de perspectives et de petites chambres. Moins fleuri qu'en juin, le jardin reste accueillant, frais, coloré, structuré bien qu'un peu fou. J'adore !

 




La fleur du moment, c'est l'hydrangea macrophylla, dans toute sa variété, de toutes les couleurs ! Un régal pour les yeux.




Avant de partir, prenez le temps de goûter la tarte à la rhubarbe avec sa boule vanille et son verre de jus de pomme-framboise. Le tout servi sur une petite terrasse intime, entre soleil et ombre, dans des assiettes brocante. Un p'tit bonheur !

Je terminerai par un grand merci à Estelle, toujours là pour mes délires jardiniers, et qui m'a accompagnée une nouvelle fois dans ce jardin qu'elle aime tant elle aussi ! Promis, la prochaine fois, on finit la journée à l'Estaminet 'T Kasteel Hof !💕

Bon week-end à tous.

samedi 27 juin 2020

Première semaine d'été...

En vrai, j'ai l'impression que c'est l'été depuis 3 mois ! Et le potager s'en ressent. Il est plutôt vert et luxuriant, malgré le manque d'eau. 

Coté potager externalisé (j'aime bien l'idée et même le mot, je crois que ça va rester...), j'ai décidé de laisser mon champ de tomates s'épanouir librement. En mai, j'ai semé sous tunnel mes deux sachets de graines de tomates bio 'Je ne sais plus quoi'... Il y avait très peu de graines, enfin, les sachets paraissaient presque vides, mais il devait y avoir quand même une 50aine de graines au total. Tout n'a pas germé mais quand même, j'ai bien une 20aine de pieds de tomates tous emmêlés ! Et bien tant pis ! J'ai tout laissé, advienne que pourra ! C'est un peu serré, ça va sûrement choper le mildiou et les plants, même pas tuteurés pour la plupart, s'étalent au sol ! Je supprime les gourmands, quand j'y pense, et après, ben on verra...


Pour le reste, c'est un peu plus carré. Encore que... Les haricots ont affronté courageusement une attaque de pucerons, dont ils semblent en partie sortis. Les courges, pour lesquelles j'avais semé 3 graines, ont germé à plusieurs et cohabitent, les pommes de terre de consommation germées font des feuilles, n'ont pas fleuri mais jaunissent déjà et les salades montent ! Tout comme le persil... Bref, je gère.

Dans l'ancien potager, c'est tout aussi organisé... Les fèves s'étalent, malgré mes super-tuteurs. Nous en sommes déjà à la troisième cueillette et j'adore ! En ce moment, on les mange en salade (blanchies 3 minutes à l'eau bouillante puis épluchées) avec du concombre, de la laitue et un assaisonnement à base de yaourt, de jus de citron, de coriandre et de wasabi ! 

Les framboises, les premières mûres, les groseilles, les cassis, les groseilles à maquereaux et les cerises laissées par les oiseaux font notre bonheur. La rhubarbe se mange en compote mais surtout en tarte avec une base de spéculoos. 

Les artichauts secondaires, plus petits, sont mangés avec une vinaigrette à la moutarde et les feuilles de mélisse-citronnelle parfument les salades de fraises (cueillies en plein champ, pas très loin).


Ce midi, j'ai arraché les betteraves de l'année dernière montées en graines. Ça faisait un peu fouillis et les grandes tiges commençaient à gêner les tomates plantées à côté. En revanche, je laisse les fenouils exprimer leur créativité. 

Les haricots sont en fleurs, tout comme ma salade à couper... Et les carottes ont du mal à pousser.


Bon week-end à tous !