dimanche 31 janvier 2016

Après 31 jours de bonnes résolutions...

J'ai agi. D'abord, en variant et en diminuant mon alimentation. J'ai ainsi découvert plein de recettes sympas, notamment végétariennes, mais je vous raconterai ça plus tard. Et puis je lis, pas mal, mais ça aussi, je vous le raconterai plus tard... Car aujourd'hui, je vous parle culture et divertissement ! Avec les enfants (les deux plus jeunes : 9 et 13 ans), nous avons fait une exposition et deux spectacles.

L'exposition Robert Combas au Musée du Touquet jusqu'au 22 mai 2016 est assez riche, surtout pour les enfants. Les œuvres du peintre sont pleines de détails, d'écrits et font référence à d'autres œuvres plus classiques et relativement connues. C'est très coloré, figuratif, bref, c'est plutôt amusant... Il y a même une zone "interactive" où chacun peut contribuer à une oeuvre commune, ce qui est plutôt sympa. La deuxième partie (dans l'extension) m'a paru plus sombre et moins accessible. 
Une petite exposition au tarif d'entrée improbable et sans queue !



Le Centre Georges Brassens à Saint-Martin-Boulogne propose souvent des spectacles de qualité. Ce mois-ci nous avons adoré Pianophonies des Virtuoses.


Ce spectacle musical était juste génial ! On a adoré, la musique, la poésie, l'humour, la magie. Tous les morceaux joués sont de tels classiques que les enfants les reconnaissent et c'est enlevé, dynamique, poétique, magique... Non, vraiment, nous avons passé une très bonne soirée. Pour tout public dès 5 ans.

Nous avons assisté également au concert de Zut ! C'était très bien aussi, plein d'énergie, mais destiné à un public plus jeune. Le générique de l’Âne Tro-Tro m'a valu les yeux noirs, très noirs, de mon collégien... Idéal jusqu'au CE2-CM1 et plutôt avec un groupe d'enfants qui se connaissent bien, pour pouvoir descendre tous ensemble danser au pied de la scène !


Bonne semaine à tous.




dimanche 24 janvier 2016

Re-collage...


Succès mitigé certes mais moi, je m'éclate !

Bonne semaine.

dimanche 17 janvier 2016

Collage...


Le succès de cette nouvelle activité trouve un écho très mitigé dans mon entourage proche... 

Bonne semaine !

lundi 4 janvier 2016

Nouvelle année...


Le mois de janvier est souvent le mois des bilans, des listes, des bonnes résolutions qu'on ne tiendra pas, des envies de changements qui ne durent qu'un temps... 

Alors, comme c'est la tradition, je n'y couperai pas ! Mais je vais y ajouter quelques contraintes pour que ça ait du sens, au moins un peu pour moi... 10 résolutions, et rien que du concret et du réalisable !

Donc, cette année, j'aimerais :
- la paix sur la Terre. Non, j'rigole !
- revenir à un poids plus raisonnable, vœu récurrent, concret et réalisable mais jamais tenu jusqu'alors... Soit à ce jour : 65 kg et au moins 10 de trop.
- me mettre à la poterie : tour de potier, céramique, raku, j'veux faire des tasses, des bols, des assiettes creuses, ressembler à cette Ursula que je ne connais même pas !
- ranger mon bureau et jeter ce qui ne sert à rien.
- faire au moins un musée par vacances scolaires, un spectacle, un concert ou une sortie culturelle tous les 2 mois (concret, précis !)
- continuer à lire, à écrire.
- manger végétarien plus souvent, genre une journée par semaine.
- me remettre à l'aquarelle, au moins un peu.
- passer moins de temps sur Facebook ou Pinterest en achetant un joli chrono pour comptabiliser tout ce temps perdu !
- m'obliger à sortir le chien tous les jours, qu'il fasse nuit, qu'il pleuve, qu'il neige, qu'il vente. Sauf si le chien ne veut pas. 

Voilà ! En espérant tenir au moins la moitié de ces bonnes résolutions... Au moins !

Et sinon, bonne année 2016 !


mercredi 30 décembre 2015

Et si on allait à la Piscine...

Comme chaque année pendant les vacances de Noël, on essaye de se faire quelques expos... Cette année, nous sommes restés dans la région en poussant une pointe jusque Roubaix pour voir l'exposition Chagall, "Les sources de la Musique", à la Piscine jusqu'au 31 janvier 2016. Et manifestement, nous n'étions pas les seuls à avoir eu cette idée ! Une queue digne des expos parisiennes (ou presque...) nous attendait ! D'abord à l'extérieur, puis pour acheter les billets, puis, encore, pour entrer dans l'exposition temporaire. Merci Vigipirate...


Heureusement, quelques visiteurs sortant nous ont encouragés à persévérer. "C'est magnifique !" disaient certains. "Ça vaut vraiment le coup !" annonçaient d'autres. Alors, on a patienté, avec le dernier Fred Vargas pour s'occuper... Et 40 minutes plus tard, on entrait enfin dans l'univers de Marc Chagall. Mais il ne nous restait plus que 50 minutes pour tout voir, la Piscine fermant à 18h... 

Alors on n'a pas traîné ! Et je dois bien dire que j'ai beaucoup aimé. Surtout les petits dessins à l'encre rehaussés d'aquarelle. Car de l'oeuvre de Chagall, j'avais une idée bien précise, un peu préconçue sûrement, de grands tableaux plutôt bleus, oniriques, où dansent dans le ciel des couples de mariés enlacés, des ânes, des coqs ou des horloges...


Le Cirque sur fond noir, 1967.

Mais il a bien fallu se rendre à l'évidence, dès la première salle, ce n'était pas les grandes toiles colorées (trop colorées ?) qui allaient m'attirer mais bien les petits dessins intimistes, à l'encre et parfois à l'aquarelle comme cet Autoportrait à l'aquarelle, fusain et encre sur papier de 1907 d'une vingtaine de centimètres de haut.


Autoportrait, 1907.

J'ai découvert avec enthousiasme les petits dessins "naïfs" représentant la vie au shtetl de Vitebsk pendant la Première Guerre Mondiale. Encres brouillonnes au graphisme fin, motifs décoratifs de pointillés, hachures et même fleurettes, parfois rehaussées de taches d'aquarelle ou de gouache en aplat.


Couple de paysans, départ pour la guerre, 1914.



Le mariage juif, 1910.

J'ai détaillé avec bonheur certains dessins préparatoires mêlant collages textiles et couleurs fraîches comme dans cette esquisse d'une cinquantaine de centimètres, travail préparatoire pour Les sources de la musique.


Les sources de la musique, 1966.

Je suis en revanche restée relativement hermétique à la plupart des grandes huiles sur toile, peu nombreuses (heureusement ?) proportionnellement aux dessins et estampes.


La chute de l'ange, 1923-33-47.

On a fait tellement vite qu'on a finalement eu le temps de passer par la partie permanente du musée, l'ancienne piscine Art Déco, réhabilitée en Musée d'art et d'industrie depuis 2001. 



Mais nous n'avions pas anticipé notre plaisir face aux œuvres de Majhoub Ben Bella, exposition riche et intimiste s'il en est, quoi qu'un peu à l'étroit dans les anciens vestiaires de la piscine...




Bilan général : une bien belle après-midi dans ce joli musée facile d'accès où l'on ne se rend pas assez souvent à mon goût... 

Bonne journée.



samedi 12 décembre 2015

Sur la porte vitrée...

... on ne peut rien accrocher. Alors, comme chaque année, j'ai découpé une couronne de bienvenue dans du film électrostatique. J'ai cherché des modèles sur Pinterest et les ai adaptés à mes dimensions. Et voilà !


Cette année (par erreur...), on lit les mots depuis la maison. De dehors, c'est un peu bizarre mais tant pis !

Cette petite branche de sapin est sur la porte-fenêtre du salon. Elle mesure une trentaine de centimètres et est également en film électrostatique.


Bon week-end !

mardi 17 novembre 2015

Colère de mer...



Digue de Wimereux, marée haute, petit coefficient mais beaucoup de vent...



Même pas peur !