samedi 18 août 2018

De petits changements...

Voilà, c'est presque fini. Il reste deux volets à accrocher derrière et le grand volet de devant à peindre. Nous sommes contents du résultat et heureux d'avoir eu ce temps incroyable tout au long du mois de juillet, ce qui nous a permis d’enchaîner les jours de peinture sans tout ranger à chaque fois. Mais quel boulot ! J'espère que ça restera propre quelques années !


Entre deux couches de peinture, j'ai pu travailler un peu au jardin. Quelques plantes ont déménagé, d'autres ont été taillées, de nouvelles sont arrivées. Parmi les nouveautés, il y a désormais deux jolies touffes de Coreopsis verticillata 'Ruby Red', un pied, divisé en deux mottes, de Montbrétia 'George Davidson' particulièrement lumineux dans cette tonalité jaune orangé, et un rosier acheté 4 euros en solde et qui porte le nom un peu pompeux de 'Château Barbeyrolles'...


J'ai également eu le temps de nettoyer sous les fruitiers (8 heures entre deux couches de peinture...) et d'y planter quelques fleurs pour appâter les insectes pollinisateurs. Parce que je ne sais pas chez vous, mais chez nous, il y a clairement pénurie d'abeilles, cette année. On a des bourdons, des papillons, des mouches mais pas d'abeilles ! Ça me désole. Les courgettes sont moches mais elles portent encore des fleurs et des petits fruits alors je les laisse finir leur saison.

Bon week-end !


vendredi 10 août 2018

Le jardin de Stéphane Marie à Saint-Pierre d'Arthéglise...

Je tenais à faire un petit bilan de notre visite du Jardin de Stéphane Marie car nous avons passé un très bon moment. Le présentateur, loin d'avoir la grosse tête, s'est avéré disponible pour ses visiteurs, mouillant la chemise au sens propre, pour nous faire découvrir son jardin avec enthousiasme et gentillesse. Mais il faisait pour tout dire une chaleur de dingue et le jardin n'était sans doute pas aussi beau que les années précédentes. 

Qu'importe. Avec mes parents, nous avons été charmés par le jardin personnel de Stéphane Marie et amusés de découvrir les lieux des différentes émissions, étonnés de ne pas avoir imaginé les choses ainsi... Je vous dévoile donc quelques photos des zones qui nous ont beaucoup plu mais je préfère vous mettre un lien un peu plus ancien si vous souhaitez découvrir le jardin de l'émission autrement car mes photos des potagers notamment ne leur rendent pas justice...





Pour en voir davantage, je vous conseille donc le blog de "Chiffon Brodeuse" qui a fait la visite du jardin en 2015 sous des cieux plus doux : ici. Bonne visite.

Et bonne semaine à tous.

mardi 24 juillet 2018

Le rêve continue...


Et voilà ! Alors, vous ne vous rendez sans doute pas bien compte du changement avec cette photo au soleil couchant mais il est radical ! La preuve : ma voisine qui ne dit jamais de mal (elle est juste adorable), est venue me voir ce matin. "C'est vraiment joli. Avant, c'était joli aussi, hein. Chacun son style. Et puis c'était original. Mais là, c'est vraiment joli." D'accord. Merci !


Et derrière, ça me plait au moins autant ! Il reste les finitions évidemment : encadrements de fenêtres (prévus gris galet), volets (prévus anthracite), abri bois (anthracite aussi) et puis le coin terrasse, qui sera complètement différent ! Mais surprise...


Et quand j'en ai marre de peindre (ce qui m'arrive bien plus souvent qu'à l'Homme, constant dans l'effort et fidèle au poste chaque jour !), je file au potager. Les récoltes de haricots nains sont finies. Avec le manque d'eau, ils ne fleurissent plus. Alors je les ai arrachés. Même chose pour les pommes de terre, une belle récolte sans trace de mildiou. Elles ont laissé la place à de nouveaux semis de carottes et radis (des graines qui traînaient dans l'abri de jardin...) et on verra bien ce qui pousse !

Bonne fin de semaine à tous.

lundi 23 juillet 2018

Comme un rêve qui se réalise...

Depuis plus de 10 ans, je rêve d'une terrasse en bois et de refaire la façade de notre maison. Et bien l'un de ces rêves est en cours de réalisation... Mais ce n'est pas si simple.

Nous venons donc d'attaquer la façade de notre maison. Et si vous ne vous souvenez plus à quoi elle ressemblait et bien, un coup d’œil ici

Dans un premier temps, l'Homme a réparé les petites fissures, rebouché les trous, joué de la spatule et de la truelle, du joint de silicone et du mastic. Puis il a posé la première sous-couche blanche.


C'était sympa mais un peu fade et uniforme. Bref, il fallait continuer ! Alors nous avons posé la première couche de peinture. 

Cette peinture, nous l'avions choisie il y a quelques mois, après moultes tergiversations, sur un nuancier d'une centaine d'échantillons de couleurs d'un cm²... et entre les nuances de blancs, de crèmes et de gris, nous avions fait le choix, difficile, d'un gris bleuté. Quand nous avons ouvert le pot, des traces de violet m'ont fait douter... mais nous avons décidé de tenter l'aventure et voilà !


Ce n'est pas laid, pas vraiment, mais ça ne me plait pas. C'est très lumineux, très clair et ça a un petit côté années 80 très vintage. Alors après une nuit de sommeil à psychoter, j'ai finalement été acheter du pigment gris à mélanger aux pots de peinture déjà achetés. On s'y remet demain et je vous raconte dans les jours qui viennent !

Bonne semaine à tous !


samedi 14 juillet 2018

Mais quel été...

Il est 21 heures et le soleil est encore chaud. Cela fait longtemps que nous n'avons pas passé un tel été dans le Pas-de-Calais ! Nos réserves d'eau de pluie sont vides depuis aujourd'hui. Presque trois mois qu'il n'a pas plu, vraiment plu. Tout est sec... A partir de demain, j'arrose à l'eau du bain ! Mais le jardin tient bon, même les récentes plantations.



L'herbe en revanche est rase et sèche. Au moins, on ne tond pas souvent... On a donc plus de temps pour profiter de la plage et des bains de mer qui rafraîchissent, entre Tour de France et Coupe du Monde de football !


Au potager, j'arrose régulièrement mais là aussi, le récupérateur d'eau de pluie est vide ! J'en suis à ma troisième cueillette de haricots verts, tendres et sans fil. Les betteraves, les pommes de terre et la rhubarbe tiennent bien le choc.


Mais les salades souffrent du manque d'eau et les courges et courgettes aussi. J'ai mis quelques pois de senteur sur le grillage mitoyen et je suis contente du résultat. Une idée à reproduire les prochaines années, en plantant plus dense.


Les choux (rouges et kale) grossissent. De nombreuses piérides passent au-dessus du jardin mais je ne suis pas encore envahie de chenilles... Dans le fond, nous avons ramassé les fèves, l'équivalent de 2 kg de fèves épluchées. Je pense que nous renouvellerons la plantations de cette jolie gousse l'année prochaine. Mais il faudra trouver un truc contre les pucerons noirs qui avaient envahi un pied sur deux ! En attendant, j'ai semé des haricots à rame. On verra s'ils ont le temps de pousser !


Bonne journée à tous.

dimanche 10 juin 2018

Zoom sur...


... le parterre jaune, avec, de gauche à droite : les larges feuilles duveteuses des Phlomis russeliana, le feuillage gras et bleuté d'un Sedum spectabile, le tronc du Parrotia Persica, le vert tendre d'un buis, une campanule un peu perdue au milieu du fouillis, le rosier 'Rhapsody in blue', une grande pimprenelle (Sanguisorba) au feuillage découpé sur l'arrière, une benoîte jaune doré, quelques alchémilles à la floraison vert tendre si légère devant, des grandes scabieuses mauves un peu folles, les branches chétives d'un petit charme tout derrière, les feuilles élancées de la graminée (plutôt envahissante) Millium effusum 'aureum' (ou millet doré) et enfin, tout à droite, une des fleurs mauve bleuté d'un géranium vivace 'Rozanne'. 

J'aime bien ce morceau de parterre !

Bonne semaine à tous !

dimanche 3 juin 2018

Rendez-vous aux jardins...

J'attends toujours ce weekend avec impatience. Ce dimanche, avec Estelle, fidèle compagne de jardinage, j'avais programmé la visite de cinq jardins flamands, à proximité de Cassel. Nous n'en aurons fait que trois mais nous nous sommes régalées ! Merci donc à tous ces jardiniers qui nous ouvrent leurs portes, ponctuellement ou régulièrement. 

Première étape sur notre parcours en boucle (organisées, les filles...) : le Jardin des Têtards à Brouckerque. Mes photos ne rendent pas justice à ce très joli jardin ouvert par des particuliers courageux. Un petit plan, bien utile nous est proposé à l'entrée et nous emmène du potager au verger (qui donne des envies de pique-nique et de hamac...) parmi les massifs fleuris et parfumés, de l'ombre à la lumière, le long d'un ruisseau couvert de lentilles d'eau. Une balade douce et colorée, qui s'achève avec un verre de jus de rhubarbe, une découverte douce, sucrée et généreuse, comme ce jardin.





Deuxième étape : le Jardin du Lièvre de Sercus. Le lieu est un jardin, plutôt contemporain, mais aussi une pépinière. Carrés stricts plantés de graminées volatiles et de pimprenelles légères, le jardin devient plus "traditionnel" aux abords de la maison. Nous sommes évidemment reparties avec quelques plantes... On ne se refait pas...









Troisième et dernière étape de l'après-midi : le Jardin des Joëts à Eecke. J'avais très envie de visiter ce jardin car j'étais tombée sur un vieil article dans "Mon jardin & ma maison" qui en parlait et les photos faisaient très envie. J'avais aussi un peu peur d'être déçue, que les photos rendent mieux que le jardin, en vrai... Mais non, le jardin, perdu au milieu de nulle part, est superbe. Les parterres fous gérés en permaculture (déchets laissés sur place, paillage...) sont équilibrés, luxuriants. Les petits chemins au dessin sinueux invitent à la balade et la maison est étonnante. 







Bref, une très belle après-midi, ensoleillée et conviviale ! Nous sommes reparties boostées pour la semaine !

Les deux autres jardins prévus et non faits par manque de temps (et l'envie de profiter pleinement des lieux où nous étions...) seront à prévoir l'année prochaine : le Jardin d'eau et de poésie de Zuytpeene, qui nous a été vivement recommandé à Eecke, et le Jardin des fées de Saint-Sylvestre-Cappel.

Bonne semaine à tous !

samedi 26 mai 2018

Explosion...

Le printemps s'éclate et la nature explose ! De la pluie et des orages sont annoncés pour demain alors j'ai profité du soleil et de la chaleur toute la journée, au jardin évidemment. L'homme a tondu et j'ai taillé, grattouillé, désherbé. Un beau travail d'équipe !
 

Ces petites taches jaunes dans le "parterre jaune", ce sont des benoîtes. J'aime beaucoup cette jolie plante dégingandée qui met du pep's dans les massifs et offre un feuillage luxuriant. J'en mets un peu partout, comme les alchémilles que j'adore et qui se ressèment si facilement.


J'ai attaqué le bêchage-désherbage d'un nouveau massif, de l'autre côté des ganivelles basses, derrière le "parterre jaune". Cette nouvelle zone de jeu a été décidée avec l'homme qui trouvait pénible de tondre sous le Parrotia Persica. Et c'est vrai que c'est pénible de se plier en deux pour passer sous les branches trop basses de ce bel arbre qui semble enfin prendre ses marques au jardin. Surtout que juste derrière, j'ai planté un bouleau en cépée. Ouais, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué... Alors voilà ! Comme ça, plus besoin de slalomer avec la tondeuse. Et moi, je peux planter, encore... Yes !


Le parterre ira jusqu'au bout de la ganivelle, en miroir du parterre jaune sur la gauche. Les plantes n'y sont toutefois pas exposées de la même façon puisque elles regardent plein Est. Alors j'expérimente. Et puis il y a de l'ombre sous le Parrotia. Bref, de quoi s'amuser.


Pour éviter de racheter trop de plantes, je déplace certaines associations qui ne me plaisaient pas dans les autres massifs comme les deux rosiers qui étaient côte à côte sous le liquidambar, dans ce coin. Le rosier déplanté n'a pas trop apprécié le déménagement alors qu'il était tout en boutons. Il a fallu tailler court... Pas sûre d'avoir de fleurs cet été.  


Mais je pense qu'à long terme, les deux rosiers seront bien mieux isolés, chacun ayant plus de place. Bon, comme vous le voyez, le toit végétalisé du poulailler n'est toujours pas remis à neuf... Bientôt...


Enfin, le potager nourrit pour le moment davantage les tourterelles, les fourmis, les limaces et les escargots que notre famille. Nous avons toutefois pu manger des radis, quelques salades et de la rhubarbe. J'adore la rhubarbe, en tarte, en confiture, en gâteau, en compote... alors je suis ravie d'en avoir plein cette année ! J'en ai même congelé pour plus tard.


Bon dimanche, annoncé pluvieux, à tous !

lundi 21 mai 2018

Et hop, envolées...







Si j'ai bien compté, il y avait 4 petits. Ils ont pris leur envol tous ensemble, en suivant les parents venus les chercher. Le nichoir est désormais vide, plus aucun pépiement n'en sort. Plus d'allers-retours incessants... C'est un peu triste. Même chose au potager où je n'ai pas vu partir les locataires. Il n'y a plus qu'à espérer une deuxième nichée, comme l'an passé !

jeudi 3 mai 2018

Bilan de printemps au potager...


Du chaud, du froid, du vent, du très froid, des trombes d'eau, du soleil... Pas facile la météo en ce moment ! Et le potager en ce début mai fait la tête. 


Les semis de carottes et de pois de senteur dans le rectangle haut à gauche ne sont toujours pas sortis. Sortiront-ils un jour ? Rien n'est moins sûr mais pour le moment, patience. Les radis germent sans soucis mais ne sont pas bien gros. Sous les tunnels, les fraises ont été en grande partie arrachées pour semer du chou Kale de chez Kokopelli, une première au potager. Dans le fond, les fèves et les pommes de terre se portent bien.


Dans la deuxième ligne de carrés, seul le mesclun sort sérieusement mais les haricots ont également germé, même si cela ne se voit pas d'ici. La rhubarbe va fleurir, et les artichauts tout au fond, installent leurs racines. Quelques laitues ont également été repiquées ainsi que deux courges.


Je travaille au jardin au son du pépiement des mésanges nouvellement nées. C'est le nichoir rose, sur la porte de la réserve d'eau qui est habité. C'est amusant car c'est toujours celui-là qui est occupé, même quand je le déplace ! Entre le bac haut et la réserve d'eau, un chèvrefeuille parfumé a trouvé sa place, en espérant qu'il prenne ses aises et camoufle un peu tout ça !


A l'extérieur du potager, le pied des fruitiers a été nettoyé. Les actinidias plantés l'année dernière semblent bien implantés et se développent doucement. Enfin, après avoir richement amendé la terre de compost mûr, trois courgettes ont été installées entre poiriers et cerisier. Je manque de place au potager et j'éprouve actuellement le besoin d'envahir d'autres lieux de cultures...


Des fleurs seront prochainement installées (des zinnias) ainsi que quelques rhizomes de dahlias.



Enfin, dans le poulailler, de petits fruitiers sont venus s'ajouter à ceux déjà présents. Il y a désormais parmi les poules, des cassissiers, groseilliers à maquereaux, groseilliers blancs, framboisiers et un mûrier.


Le toit du poulailler sera refait prochainement. Il n'est plus très joli et le bois est pourri. Je ne sais pas encore s'il sera végétalisé ou tout simplement laissé avec sa couverture goudronnée. On verra !

Bonne fin de semaine.